Besoin d'informations ?

Pourquoi les formations sont importantes pour une nounou ?


Julienne est nounou est à domicile depuis plusieurs années déjà, et les familles lui confiant une mission l’apprécient beaucoup. Elle ambitionne en effet de très bien faire son métier pour lequel elle a été formée et diplômée. Elle est d’ailleurs assistance maternelle aujourd’hui et possède un référent. Quand elle a un doute ou une situation délicate à gérer avec des parents, généralement il s’agit des congés, ce référent rappelle ce qui peut être fait et ce qui est impossible. Ces conseils s’imposent à toutes les parties.

Je trouve juste un peu dommage qu’il soit question uniquement de l’intérêt de l’enfant, et que ne soit pas abordé sa satisfaction. Cette notion est incluse bien sûr dans le concept global, mais je n’ai jamais entendu de d’assistante maternelle me parler de ce sujet, ou me dire que sa référante avait abordé les sujets du succès, de l’expression de l’enfant, etc. Tout ce qui est technique ou matériel est scruté au millimètre, ce qui est normal, mais le cœur de votre activité n’est pas traité. C’est pourquoi j’ai décidé de vous donner des informations sur ce point important : comment obtenir une réelle satisfaction de l’enfant ?

Gérer l’émotionnel d'un enfant

De ce fait, Julienne est toujours un peu sensible quand une personne peu délicate met en exergue une soi-disant mauvaise pratique. Surtout qu’elle est formée à gérer beaucoup de situations difficiles impliquant des enfants. A ce jour, cette professionnelle gère 2 filles de 6 et 8 ans. Dernièrement, elle était dans un parc parisien, lequel sert parfois de terrain de jeux pour ces filles. Un garçon d’environ 6 ans un peu excité, est venu insulter les filles qui avaient le luxe de s’amuser à 2 alors qu’il était tout seul avec un jeune homme qui l’accompagnait.

Julienne rapporte les faits suivants : « je l’ai entendu personnellement, et l’insulte était plutôt grossière dans la bouche d’un si jeune enfant. La grande de 8 ans a été sur le moment bouleversée, en tout cas confuse, c’est certain. Je suis allée m’adresser directement au garçon, lui ai dit que j'avais entendu ses propos et qu’ils était blessants. Il a pris l'air penaud et a murmuré un petit désolé ». C’est alors que le jeune homme est arrivé, a invectivé de le laisser tranquille, d’autant qu’il aurait l’autorisation de dire ce qu'il voudrait. « j’ai même eu une t’es pas autorisée à lui parler... ».

Le soir venu, le papa est rentré au domicile le premier, comme à l’accoutumée. En tant que nounou professionnelle, elle a appliquée les recommandations pour gérer le compte rendu de la journée émotionnellement mouvementée pour de si jeunes filles. Ce qui a permis un échange avec les enfants. Sa mission a un peu débordé sur l’horaire normal, ce qui peut tout à fait arriver. C’est important, pour les enfants, de modérer le taux émotionnel lors de l'évocation d'un fait difficile, et ce dépassement horaire était tout à fait légitime. Le papa a conclu auprès de ses filles que « les gens ignorants ont des mots qui ne vous définissent pas, vous pouvez être n'importe quoi dans leur vocabulaire ».

Faut-il citer comme référence professionnelle une mission difficile ?

Les parents de l’enfant qu’Apolline gardait comme nounou au domicile des époux, ont commencé à laisser traîner du linge sale partout : dans la machine à laver le linge, dans le sèche-linge, et même dans les couloirs du rez-de-chaussée. La maman lui a expliqué que le papa a commencé à « travailler de la maison », ce qui signifiait s'asseoir sur le canapé tout l'après-midi en train de regarder des vidéos sur Youtube.

La référente d’Apolline a été avertie, et a souhaité s’entretenir avec les parents puisque la situation en était à un point où la nounou allait chez le traiteur les jours de son intervention pour ne pas avoir à cuisiner dans des conditions qu’il est inutile de décrire dans cet article. Mais lui apparaissant déraisonnable de faire à manger à l’enfant dans ces conditions d’hygiène, elle le protégeait à sa façon en lui achetant des plats cuisinés de qualité. Elle ne facturait pourtant que 3 € de l’heure... Ce que la conscience professionnelle peut amener à faire ! Face à cela, elle souhaitait changer de mission, mais sachant que les prochaines familles allaient lui demander des références, pouvait-elle leur confier celle-ci ?

La maman travaillait en tant qu'infirmière, et les enfants de collègues ont commencé à arriver. Ils restaient jusqu'à ce que « maman quitte son travail ». Donc, Apolline encadrait également 2 enfants supplémentaires sans compensation. La référente a permis de tout clarifier, les parents ont soudainement compris la situation et tout est redevenu normal (surtout après que le papa ait retrouvé du travail au sein d’une entreprise). Apolline a néanmoins trouvé une mission plus près de chez elle, et a quitté cette famille. Au lieu de citer cette référence pour consultation, c’est sa référente qui a témoigné de son sérieux.

En conclusion, être une nounou déclarée et diplômée d’un cursus traditionnel et reconnu est toujours une bonne solution !

Il est juste dommage qu'il ne soit pas expliqué aux futures professionnelles comment demander des congés pour leurs vacances. Expliquer à une famille que vous allez prendre des vacances se révèle parfois un peu plus complexe que prévu. Tout dépend de votre statut dans un premier temps. Puis de votre pugnacité dans un second temps, vous comprendrez en lisant l'article...