Besoin d'informations ?

Les pour et les contre d’être baby-sitter dans une grande ville


Quand une baby-sitter veut commencer son activité, il est tentant de s’installer dans une grande ville, a fortiori dans la Capitale qu’est Paris : plus de familles ont des besoins immédiats. Il faut voir plus large, chercher la grande image. Voici donc les pour et les contre, à la suite de quoi vous pourrez prendre votre décision.

Les transports en commun

Il est difficile de circuler dans les grandes villes, dès lors que vous chercher des missions dans les arrondissements même d’une mégapole. Par exemple à Lyon, vous roulez par-choque contre par-choque à 17H30. La circulation est plus fluide en banlieue, mais les baby-sitters trouvent moins d’interventions, ou du moins le choix est plus restreint. Est-ce que cette situation ouvrira d’avantage de gardes virtuelles dans les années à venir ?

Se déplacer en métro ou en RER à Paris est une option salvatrice, et si le Tramway est par exemple bien développé dans les environs de Lyon, vous ne pouvez pas arriver nécessairement au pieds du domicile de la famille chez laquelle vous gardez les enfants. Le réseau de bus vous permet toutefois d’arriver à destination et d’avoir le choix des horaires. A Lorient qui est pourtant une grande ville de Bretagne, mais une petite ville en France, vous aurez beaucoup plus de contraintes quant aux horaires de passages des transports en communs.

Se promener au parc

Toutes les grandes villes ont des parcs merveilleux, où il fait bon promener les enfants que vous gardez. C'est un peu un cliché, mais une baby-sitter chevronnée sait qu’il est toujours agréable en journée de prendre de l'air frais. Vous pouvez faire découvrir beaucoup de choses aux enfants et vous amusez avec eux avec beaucoup de liberté ; c’est une option digne d’intérêt quand les enfants s’ennuient.

Certaines familles peuvent vous demander d’en profiter pour sortir également le chien. Les parcs ont tous des zones réservées aux animaux de compagnies, c’est donc profitable. En revanche, certaines sociétés de transport en commun refusent les animaux. En ce cas, cherchez du baby-sitting où la famille loge près d’un parc.

A propos d’argent

Vous trouvez beaucoup de terrasses pour vous asseoir et partager un goûter avec les enfants. Ce qui vous permet également de faire une petite pause en vous rafraîchissant, ou pour vous réchauffer avec un café ou un chocolat chaud. Pensez juste que vous devrez toujours avoir de l’argent liquide avec vous.

Par contre, cela n’est probablement pas une surprise, mais Paris et les plus grandes villes de France sont chères. N’ayez pas peur de surestimer vos dépenses, notamment si vous souhaitez habiter dans une grande ville : les loyers sont beaucoup plus chers qu’en banlieue.

Ne pas négliger les arrondissements éloignés du centre ville

C'est central, c'est vibrant, c'est chaotique : le centre ville est magnétique, et vous trouvez même des parcs cachés et reposants. Il serait toutefois dommage d’ignorer les arrondissements plus éloignés du centre ville. Ils ont tous des particularités intéressantes à vivre, et les transports en commun les desservent plutôt bien. Simplement, les restaurants et les magasins, les terrasses de cafés ont tendance à être beaucoup moins chers. Vous pouvez même envisager de trouver un logement dans l'une de ces zones.
De cette façon, vous pouvez vivre l'agitation de la ville si vous le souhaitez, mais vous êtes excentrée, plus au calme après vos heures de baby-sitting. Ne serait-ce pas le meilleur des 2 mondes ?