Besoin d'informations ?

Quand une baby-sitter vient au secours d’un papa !


Il parait qu’une baby-sitter sauverait la santé mentale de bien des familles si j'en crois un reportage à la télévision. Il évoquait même que veiller sur un enfant serait parfois plus terrifiant qu'un roman de Stephen King. L'idée est que certains parents ont besoin de souffler un peu, parfois 2 ou 3 heures dans une journée, ne serait-ce que pour pratiquer une activité personnelle et aller au restaurant avec des ami(e)s.

Ce temps de liberté parental est important, il évite se saturer et favorise du temps de qualité dont vous rêvez avec vos enfants. Certains articles de magazines soutiennent que le ménage peut attendre, que vos enfants ne sont jeunes qu’une seule fois dans votre vie d’adulte. La vérité est que personne ne voudrait vivre ou jouer dans un tel environnement. A moins de chercher une femme de ménage, laquelle viendrait supplanter votre baby-sitter en fin de compte... Ce qui semble plutôt illogique.

Pourquoi culpabiliser ?

Le fait est que beaucoup de parents se sentent coupables de ne pas pouvoir tout faire, ni accompagner leurs enfants à toutes les occasions. Par ailleurs, certaines personnes communiquent même cette culpabilité à leurs enfants devenus parents. Je me souviens d’un papa célibataire avec la garde exclusive de son enfant. A cette époque, il a besoin du début de soirée chaque lundi, rendez-vous qu’il dédie d’abord à la méditation dans un centre bouddhiste en centre ville de Lyon, suivie d’un bon restaurant avec une amie qui l’accompagne parfois. Au départ, il demande à sa propre mère si elle veut bien garder son enfant, mais elle n’apprécie pas sa sortie du lundi soir : « il doit assumer son rôle de père ». Elle pense l’entraver en refusant, mais il fait appel aux services d’une agence de baby-sitters de 17H30 à 21H00.

Elle ne fait rien d’autre que de s’occuper de l’enfant. Elle a également son repas de prêt. Il ne culpabilise pas et accepte de ne pas pouvoir tout faire, mais de se consacrer un peu à tout quand même, dont son enfant. Ce service lui a éviter un grand stress et un sentiment de frustration dit-il ! Avec le recul, cela n’a pas empêcher l’enfant d’évoluer sereinement.

Une agence en ligne apporte la solution

Lorsqu’il interviewe le peu de candidates potentielles disponibles en banlieue lyonnaise, après avoir passé une petite annonce, il n’est pas du tout convaincu. Il s’agit essentiellement de jeunes gens sans expérience, mettant en avant le BAFA pour toutes compétences. Il préfère ne pas choisir et de se priver de son lundi soir.

C’est finalement auprès d’une agence en ligne spécialisée qu’il trouve une personne très expérimentée - 15 ans ! - et extrêmement énergique (elle court des marathons !). Elle communique beaucoup, elle possède de bons avis d’autres parents et est plutôt facile à côtoyer. Tout cela la rend absolument merveilleuse avec son enfant. Comme j’aime entendre cela !

Quand vous apprenez que des voisins lui conseillent d’aller voir une assistante sociale, puisqu’elle est censée avoir une liste d’intervenantes déclarées et compétentes, et qu’il est mis en relation avec une jeune femme qui n’a pas supporté le fait qu’il soit père célibataire, ce qui la renvoyait à sa propre histoire quand elle était enfant ; elle a déprimé. Ce n’est pas vraiment cette qualité qu’une agence en ligne propose : il faut savoir choisir les candidates à soumettre au parent prenant la décision.

Rebondir sur les murs, si, si !

Il se souvient encore d’une anecdote, selon laquelle son enfant lui demande au petit déjeuner s’il peut avoir aussi du café pour rebondir sur les murs comme la baby-sitter le lui a expliqué... Il ne peut pas attendre le lundi suivant pour comprendre la situation, et l’appelle. Elle lui explique que son fils lui avait demandé s’il pouvait goûter le café qu’elle buvait dans sa tasse. Elle lui a répondu qu'il ne devrait pas boire de café car il rebondirait sur les murs. Ce qui lui a plus en fait ! Il avait envie d’essayer !

Chaque lundi soir, à son retour, la vaisselle est déjà nettoyée. Face à sa surprise, sa baby-sitter lui répond qu’elle aime bien encadrer les enfants dans les tâches ménagères comme elle le fait dans une course de relais : ils doivent nettoyer tous leurs jouets, la vaisselle, etc., dans un certain temps et dans un certain ordre. C'est amusant pour les enfants et c'est amusant pour elle aussi de regarder (dixit !).

Plusieurs années plus tard, il se souvient encore d’elle comme d’une personne adorable, amusante, engageante et responsable. S’il le pouvait, sa note serait de 6 étoiles sur 5.

Venir au secours d'un papa, c'est aussi l'aider à parler avec son enfant de sujets difficiles, comme la violence à laquelle les jeunes gens sont spectateurs tous les jours devant la télévision. Bien que les papas peuvent être très doués dans leur rôle de parent dit isolé, une baby-sitter appartenant à la gent féminine peut apporter une approche leur faisant défaut. Si tant est qu'elle sache parler de la violence avec les enfants, elle-même bien entendu. D'où les conseils dans l'article ci-dessus.

En réalité, une agence est capable de vous présenter une liste de candidate dont chacune est apte à vous soulager d'une partie de votre stress, que vous soyez un papa ou une maman. J'ai été d'abord surprise quand des experts affirmaient qu'une baby-sitter est une solution qui rend le parent beaucoup actif que victime dans sa situation de stress, et en continuant ma lecture j'ai compris tout le bien-fondé des arguments que je vous livre à mon tour. Et pouvoir respirer pour 3 € de l'heure est presque un luxe...