Besoin d'informations ?

Garde d’enfants et coronavirus


En raison de la crise liée au coronavirus, les parents jonglent avec tout, du travail à distance à l'enseignement à domicile de leurs enfants, en passant par l'actualité tout en essayant de prendre soin de leur propre santé physique et morale. Mais qu'en est-il des familles devant faire appel à de la garde d’enfant ? Et pourquoi il est-il si important pour les professionnels des agences de rester en bonne santé ?

Une enquête réalisée par des étudiantes, du premier confinement de 2020 jusqu'en 2021, montre le rebond de la garde des enfants en cette période de crise sanitaire. Le travail à domicile est l'une des motivations les plus favorables, en comparaison d'autres alternatives. D'autres raisons expliquent cet engouement. Vous découvrez également dans le sondage comment font les parents sans solution de garde d’enfants, et quelles sont les perspectives des familles pour cette année.

Une intervenante peut-elle aller au domicile des parents ?

Ce moment de haute tension pour le monde en général, et la France en particulier, est sans aucun doute important pour toutes les professionnelles de la garde d’enfants. Elles restent nécessaires, car toutes les familles ne sont pas en télétravail.

La réponse d’un gendarme

J’ai posé la question à un gendarme qui effectuait des contrôles d’automobilistes, au rond point où j’habite. Il m’a répondu qu’il laisserait passer l’intervenante devant se déplacer pour aller garder un enfant dans la mesure où le ou les parents doivent aller travailler. Car il existe beaucoup de professions où le télétravail n’est pas possible…

Il demanderait les mêmes documents qu’à une IDE (infirmière libérale), à savoir l’attestation de déplacement dérogatoire, le mandat de l’agence pour cette mission, son emploi du temps de la semaine montrant ce rendez-vous prétendu. A voir si ce régime serait équivalent dans toutes les villes par contre.

L’autre mode de la garde d’enfants

Les écoles étant fermées, la garde d’enfant s’étant souvent à l’ensemble de la fratrie. C’est un peu plus compliqué en appartement qu’en maison individuelle parce qu’il n’y a pas les mêmes espaces de jeu. Et en plus, il faut respecter les mesures de distanciation sociale, ce qui peut exclure certaines activités.

Ne mets pas ton doigt dans la bouche [d'un fou] (proverbe danois)

Plus que jamais, la jeune femme en charge de la garde d’un enfant doit veiller aux moments où les mains des enfants doivent être lavées : avant de sortir et après être revenus au domicile, avant et après avoir mangé (dont les collations). Et faire la chasse aux doigts dans le nez ou la bouche.

Minimiser les risques d’exposition

Les enfants ne sont pas toujours très proches des règles d’hygiène. J’ insiste sur la nécessité de mettre au point un système pour dynamiser leurs pratiques hygiéniques, comme penser à se laver les mains fréquemment et leur apprendre à tousser dans le coude, ainsi qu’à minimiser leur risque d'exposition. Tout ne va pas être simple, mais avec votre super talent qu’est le calme, tout devrait bien se dérouler.